Le solstice d'été : la fête de Litha

Publié le par sandrine isac

La fête de Litha
La fête de Litha

Après plus d'une semaine d'absence me voila de retours. Mes projets littéraires ainsi que les impératifs de la vie quotidienne m'ont donnés peu de temps à accorder à mon blog. J'avais tout de même envie, puisque cela a un rapport direct avec mes recherches de parler du jour le plus long de l'année, le solstice d'été.

Cette année, c'est la fête des pères et comme à son habitude la fête de la musique mais c'était aussi dans la culture Celte la fête de Litha. Le jour où les druides cueillaient leur fameuses herbes magiques pour leurs potions. Certains diront que ce fameux jour annonçait aussi l'apogé du soleil et après lui le déclin de la lumière puisque les jours se raccourciraient petit à petit.

Néanmoins, cette fête païenne était le jour le plus important de l'année pour les anciens cultes solaires. Elle fait partie des quatres sabbats mineurs aux solstices et aux équinoxes :

Yule pour le solstice d'hivers,

Ostara pour l'équinoxe de printemps,

Litha pour le solstice d'été et enfin

Mabon pour l'équinoxe d'automne.

Les quatres sabbats majeurs, dont Samhain pour nous connu sous le nom de Halloween, feront le sujet d'un nouvel article.

Ce jour là, autour du 21 juin, le dieu de la fôret est au summum de sa force. Il annonce une période propice à la magie de l'amour, de la guérison, de la protection...

Cette fête correspond pour les chrétiens à la fête de la Saint Jean. La plupart des fêtes païenne ayant été proscrites et adaptées dans la religion chrétienne afin de facilité son assimilation, on retrouve par exemple Noël, qui se trouve "étrangement" proche du solstice d'hivers "Yule" ou encore Pâques, non loin de "Ostara" l'équinoxe de printemps.

En faisant mes recherches sur ces fêtes anciennes je me suis rendue compte qu'il y avait beaucoup de chose à en dire donc je pense que je ferais pour chacune d'elles un article plus détaillé.

Bonne semaine à tous, et bonne lecture au soleil !!

Publié dans Mes univers

Commenter cet article