Théâtre de Paul Blanchot

Publié le par sandrine isac

 Théâtre de Paul Blanchot
Théâtre de Paul Blanchot

Voilà une histoire où l'on passe subtilement du réel au fantastique ce qui, au début, m'a fait revenir quelques lignes en arrière pour être sûr que je n'avais pas mal compris. Habile et divertissante, l'histoire commence rapidement. Nostalgie d'une enfance passée sur une scène de théâtre, à la recherche d'un mentor mystérieusement disparue. On s'aventure dans les "coulisses" d'une bataille où la mort ne sera pas factice et où l'issue est incertaine.

Une lecture sur support numérique. En ce qui me concerne, une tablette avec l'appli Kindle. J'avoue préférer le format papier. Le visuel et le toucher faisant partie d'un rituel que j'affectionne particulièrement, le petit marque page, une carte de fête des mères réalisée par mes enfants, glissée entre les pages, et enfin, l'épaisseur du livre s'amenuisant synonyme de la fin de l'aventure. Tout cela me manque sur ma tablette.

Bien sûr, il existe des côtés positifs... mais si. On obtiens le texte facilement et rapidement. Pas besoin de lampe frontal pour lire le soir afin de ne pas déranger Monsieur qui veut dormir. Il suffit de baisser l'intensité de l'éclairage. Pensez quand même à baisser le son avant d'éteindre la tablette, sinon... Le prix du livre numérique est plus bas du coup on hésite moins devant un auteur inconnu. Le vrai changement pour moi c'est que je me suis mise à lire des nouvelles et des histoires plus courtes que celles que je lis d'habitude. Les histoires plus courtes ont l'avantage d'aller directement à l'essentiel ce qui n'est pas pour me déplaire n'étant pas friande des descriptions à rallonge.

En résumé je dirais que je continuerai à suivre certains auteurs, découverts notamment sur Amazon, comme Paul Blanchot au format numérique. Evidement je n'abandonnerai pas pour autant les romans brochés, qui restent mon format préféré.

Commenter cet article

Caroline 11/09/2015 18:56

Je suis une grosse anti-e-book, c'est impossible pour moi x)

sandrine isac 11/09/2015 18:59

Je comprends, le plaisir n'est pas le même.

Rebecca G. 09/09/2015 10:57

Merci pour ce partage. Je lis aussi beaucoup en format numérique, uniquement parce que ça me revient moins cher (voire gratuit - chuuuut), mais je préfère évidemment le contact papier. Lorsque j'habitais à Paris, je fréquentais assidument la bibliothèque. Maintenant, ce n'est plus possible... :( Alors je me suis rabattue sur les fichiers epub et je me suis faite ma propre bibliothèque dans mon petit ordi perso (une tripotée...). Bisous.

sandrine isac 09/09/2015 16:54

Oui, je comprend. Je m'y met petit à petit mais j'avoue que je n'adhère pas à 100%. Grâce à ce format j'ai quand même pu télécharger et découvrir gratuitement des auteurs libre de droits comme Edgar Alan Poe et pas mal de romans de Sir Arthur Conan Doyle pour Sherlock Holmes par exemple. Donc je dirais que le numérique à quand même ses bons côtés.
Bisous.