De retours après le NaNo...

Publié le par sandrine isac

Comme j'ai déjà dû l'écrire le NaNo devait me servir à me focaliser sur un seul projet. Me vider la tête de tout autres sujets. Il fallait que je mène cette histoire du début à la fin sans m'emballer pour une autre qui me trottait dans la tête. En bref, il fallait que j'arrête de m'éparpiller.

Voilà, le mois du NaNo est terminé. Pas de surprise, je n'ai pas écris les 50 000 mots mais quand même 37 542 et j'en suis fière! Je pense que je préparerai  davantage  le prochain NaNo. J'ai pu me rendre compte avec celui-ci de ce que j'aurai dû faire. Cela m'a aidé à améliorer ma manière de travailler et je dois dire que sur certains aspects j'ai trouvé des méthodes qui me correspondent mieux que celles que j'utilisais avant.

Mon temps libre je le passais donc à écrire. Pour être plus rapide, j'écrivais par scènes et je dois dire que ça a marché. Petit bémol, je me rend compte maintenant qu' il faut que je relie tout et ce n'est pas toujours simple car on s'emballe sur certaines scènes et on réalise que certains sujets n'avaient pas encore été abordés et inversement. Il y a donc des soucis de chronologie. Au final, il faut tout relire, reprendre et remettre dans le bon ordre. Mais au final, je me suis bien avancée et j'ai sorti l'essentiel de mon histoire.

En ce qui concerne l'encadrement, je recevais régulièrement des nouvelles du NaNo. J'ai trouvé génial l'idée d'être suivi mais ces mails étaient en anglais. Alors, même si je me débrouille avec la langue je ne trouve pas ça très confortable comme support. Heureusement, il y avait le blog du NaNo en français avec des encouragements, des astuces et de l'aide si besoin grâce aux forums et réseaux sociaux. On pouvait  même avoir un parrain NaNoteur confirmé! Bref une super expérience même si je n'ai pas été très bavarde sur les réseaux sociaux et les forums du NaNo. Pour écrire il me faut du calme, et dans l'idéal, de la solitude. Donc, je n'ai pas participé à cette partie là du NaNo, mais j'y ai quand même jeté un œil et j'ai trouvé ça sympa.

Pour conclure je dirais que j'ai réussi à atteindre l'objectif que je m'étais fixé, à savoir, rester concentrée sur un seul projet. Si j'ai pu le faire dans le cadre du NaNo je devrais en être capable par moi-même (enfin j'espère!). Cela ne m'a pas empêché de suivre l'actualité des copines blogueuses et de  commenter certains articles. Je n'avais pas pour objectif de m'isoler du monde non plus.

Maintenant, je peux revenir sur mon blog et recommencer à rédiger des articles. Je dois dire que ça m'a manqué. J' avoue que des idées sont parfois venues me perturber pendant mon immersion dans le NaNo. Je vais pouvoir travailler dessus et vous les livrer. Je parlerai aussi des livres que j'ai lu alors... à très bientôt!

 

Publié dans Ecrire

Commenter cet article

Rebecca G. 10/12/2015 16:03

Coucou! Ca fait plaisir de te retrouver... Contente que tu aies tiré profit de l'expérience.. Bisous.

sandrine isac 11/12/2015 08:26

Coucou, moi aussi ça me fait plaisir. Bisous.

Marièke 09/12/2015 14:47

Coucou :) Contente que tu aies participé à l'aventure et que tu aies pu te découvrir autrement. C'est vraiment ce que j'aime avec le NaNo : on apprend énormément de choses sur soi et sur son rapport à l'écriture. Bon courage pour ta relecture et la fin de ton projet. Ecrire dans le désordre est un vrai casse-tête mais ça permet d'avancer très vite :)

sandrine isac 09/12/2015 15:06

Oui, et c'est pour ça que j'aime me lancer dans de nouvelles expériences. Je garde le côté "Bible" bien sûr qui est un support indispensable, avec une nouvelle partie : schéma par scènes. Comme ça je ne me perdrais plus dans la chronologie de mon histoire. Félicitation pour le tiens, j'ai vu que tu l'avais fini. Bravo!