Bonus n°3 - Les guerrières de l'Ombre

Publié par sandrine isac

Bonus n°3 - Les guerrières de l'Ombre

Et voici pour conclure le troisième bonus extrait du roman : Les Gardiennes de l'Ombre - Tome 1 - La Magie du Cristal.

Comme je viens de regarder l'épisode 6 de la saison 7 de GOT j'ai décidé de faire un petit clin d'œil en postant la photo du dernier bonus.

Pour en revenir au Gardiennes :

Les démons ont retrouvé la trace de Tamarra. Les Gardiennes se préparent à les recevoir.

Bonne lecture !

"Les vampires étaient des créatures puissantes. Ils voyaient parfaitement dans l’obscurité et se mouvaient sans un bruit. Enfin, pour les plus intelligents d’entre eux !

Kim ne ressentait aucun respect pour cette sous-espèce. Des monstres sans cervelle qui obéissaient le plus souvent à un chef de clan, incapables d’agir par eux-mêmes. Ils étaient tous sous la coupe d’Ania. Ils voyaient en elle le vampire originel. Ils n’imaginaient même pas à quel point elle était différente d’eux.

D’une certaine manière, Ania et son clan les avaient abusés. Les laissant croire qu’ils appartenaient à une race à part entière, alors qu’ils n’étaient qu’une aberration de la nature, une altération de l’essence de Killa.

Les sanguinaires, comme Kim les surnommait, avaient pourtant évolué et ce détail ne lui avait pas échappé. Notamment depuis sa rencontre avec Don. Cependant, la véritable menace venait des démons. Contrairement aux vampires, ils étaient de véritables stratèges et Kim ne connaissait pas encore l’étendue de leurs pouvoirs, ce qui l’obligeait à rester sur ses gardes.

Beaucoup de vampires avaient rejoint le camp de ces créatures lorsque les Gardiennes avaient décimé le clan d’Ania. N’ayant plus de chef suprême, ils s’étaient réfugiés dans le giron de ceux qu’ils estimaient être les plus forts. Kim se demanda comment ils réagiraient lorsqu’ils découvriraient qu’Ania était toujours en vie et qu’elle avait rejoint celles qui les exterminaient.

Kim ne savait d'ailleurs pas comment interpréter ce revirement de situation. Elle évitait son ancienne amie depuis son retour parmi les Gardiennes, feignant l’indifférence. Kim ne se sentait pas prête pour des explications. Et de toute façon, lui accorderait-elle du crédit après sa trahison ?

Les sanguinaires avaient pris place autour de la maison, dans les collines, dissimulés parmi la végétation. Ils attendaient le signal des démons pour fondre sur leurs ennemis et s’en repaitre.   

Kim sourit. Les Gardiennes voyaient très bien en pleine nuit et se déplaçaient rapidement. Elles étaient bien plus agiles qu’eux et si ces derniers encerclaient le dispensaire, Kim et sa milice les encerclaient, eux.

Avant la fin du jour, les guerrières guettaient déjà leur arrivée, cachées sur les hauteurs des collines qui entouraient le dispensaire. Kim se doutait que ce serait les vampires qui feraient office de renfort, mais au cas où il y aurait aussi eu parmi eux des démons, elle avait préféré monter la garde avant le coucher du soleil.

L’objectif était clair : éliminer les renforts sans attirer l’attention des démons qui se trouveraient avec Killa avant que ceux-ci n’aient besoin de faire appel à eux. Pour cela Killa, devait gagner du temps. Ensuite, les Gardiennes les rejoindraient pour les aider à en finir une fois pour toutes avec les démons.

Kim aperçut les démons se présenter devant le dispensaire. Killa sortit à leur rencontre. Il était plus que temps d’attaquer. Kim s’arma de ses dagues argentées ornées de pierres précieuses. D’un seul regard, elle fit signe à sa milice de s’abattre sur eux.

Le combat fut bref. Ils n’eurent même pas le temps de prendre conscience de l’assaut que déjà ils baignaient dans leur propre sang. La plupart d’entre elles maniaient à merveille les armes blanches, avec des décennies de combats au corps à corps à leur actif. Beaucoup de têtes roulèrent à terre dès les premières minutes. La décapitation était selon Kim le moyen le plus efficace de se débarrasser d’eux.

Repoussant les corps des premières victimes elles se jetèrent aussitôt sur les autres qui horrifiés n’eurent pas le temps d’anticiper de riposte. La surprise et la rage déformaient le visage des vampires. Ceux qui essayèrent de donner l’alerte en hurlant reçurent des dagues en pleine gorge que les Gardiennes les plus proches saisirent pour finir le travail. Le sang maculait les visages des tueuses de vampires que le regard déterminé rendait effrayantes. Les fuyards furent stoppés net par les carreaux de celles spécialisées aux tirs à l’arbalète.

Kim se lança à la poursuite de l’un d’entre eux, touché à la jambe, pour l’achever. Tombé face contre terre il se retourna alors qu’agenouiller derrière lui elle s’apprêtait à lui saisir la tête pour le décapiter.

— Pitié, la supplia-t-il, un sanglot dans la voix.

Elle suspendit son geste, interdite. Le vampire, un jeune garçon à peine adolescent au moment de sa transformation, l’implorait de ses grands yeux baignés de larmes. Elle respira fort, ne sachant comment réagir. Jamais de sa vie elle n’avait reculé face à son devoir. Il était terrifié, et pour la première fois, Kim douta. Des gouttes de sueur coulèrent le long de son visage, à moins que ce ne fût le sang encore chaud des vampires qu’elle venait d’éliminer. Un frisson la parcourut et avant qu’elle n’ait eu le temps de réagir, une de ses acolytes trancha la tête du jeune homme de son épée affûtée. La tête roula au sol. Le regard toujours implorant mais sans vie qui ne fixait plus que l’herbe jaunie par le soleil.

-- Kim !

La Gardienne sursauta et se ressaisit aussitôt, l’expression du jeune vampire à jamais gravé dans sa mémoire. Aucun ne devait en réchapper. Mettant ses états d’âme de côté, Kim fondit sur eux tranchant les têtes sans hésitation jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus un seul debout.

En quelques minutes, ce fut terminé, comme pour les autres clans qu’elles avaient l’habitude de détruire. Le jour se lèverait bientôt et nettoierait le carnage. Il ne resterait plus d’eux que la poussière qui serait balayée par le vent.

Une fois leur devoir accomplit, les Gardiennes se tournèrent vers Kim. Elles reprenaient leur souffle en silence, interrogeant leur chef du regard. Le combat s’était déroulé dans le silence et rien ne pouvait laisser présager aux démons que leurs renforts étaient tombés. Il leur fallait maintenant se déployer pour montrer à leurs ennemis, le moment venu, qu’ils avaient été acculés, et surtout, qu’ils avaient perdu cette bataille.

Kim contempla le massacre, un goût amer dans la bouche. Lors de ses combats précédents, elle n’avait jamais éprouvé le moindre remord, mais aujourd’hui, elle sentit un malaise s’insinuer en elle."

Evidemment, le bonus comme la totalité du roman est protégé Le code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisationcollective.Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou des ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivant du code de la propriété intellectuelle.

Correction article et en partie roman : LE ROBERT CORRECTEUR.