Lady Méchanika N°1 - Le mystère du corps mécanique (partie 1) de Joe Benitez

Publié le par sandrine isac

Lady Méchanika

Crée, écrit et déssiné par Joe Bénitez

Couleur : Peter Steigerwald

Lettrage original : Josh Reed

Edition : Glenat Comics

BD - STEAMPUNK / FANTASTIQUE

Format papier : 12,99 €

 

 

Résumé

Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée : “ Lady Mechanika ” !

La première BD du blog et je ne pense pas que ce sera la dernière car j’ai apprécié ce format aussi bien pour l’histoire et le rythme que pour les illustrations justes magnifiques.

Je pensais que les BD n’étaient destinées qu’aux enfants et ados et j’avais tort. J’ai trouvé appréciable de pouvoir lire quasiment d’une traite le premier tome contrairement aux brochés qui me prennent davantage de temps.

Ce qui me ravie encore plus c’est d’avoir trouvé un nouveau moyen de profiter de la lecture à travers un support différent.

Bref, vous l’aurez compris, même si je n’en lirai certainement pas autant que les livres classiques, je suis enchantée de pouvoir explorer d’autres univers grâce à ce format J.

Mais revenons-en à cette chère Lady Mechanika. Nous avons tout à découvrir de la belle dame en partie mécanique. Elle n’a aucun souvenir de son passé avant qu’elle ne soit retrouvée après avoir subi des expériences de transformations contre nature. Cependant, la Lady n’est pas du genre à se lamenter, loin de là. Dans ce tome on découvre qu’elle est devenue une sorte de détective qui chasse les démons et autres créatures Fantastiques comme les loups-garous ou les vampires. Tout ceci en recherchant en parallèle l’auteur de son enlèvement afin de découvrir sa véritable identité et également régler ses comptes avec lui.

Dans ce premier tome nous faisons également connaissance avec son ami et partenaire dans les affaires Monsieur Lewis, ses ennemis dont le commandant Katherine et Nathaniel Blackpool pour qui cette dernière travaille.

Une nouvelle enquête débute qui pourrait bien avoir un lien avec son fameux créateur. Bref, j’ai hâte de lire la seconde partie pour en apprendre davantage.

Comme la plupart de mes lectures Steampunk, l’époque est victorienne bien que la ville soit purement imaginaire et qu’elle se nomme comme l’héroïne : Méchanika. Je suppose que c’est en partie à cause de cela qu’elle s’est baptisée ainsi. Le vocabulaire est désuet et fait entièrement partie de cette époque que j’affectionne tant. Et j’ai adoré ça !

N'hésitez pas à me laisser un commentaire si vous aussi vous suivez Lady Méchanika ou si vous connaissez d'autres BD qui pourraient me plaire.

Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes lectures...

 

Crédit photo et article protégés par horodatage - Correction article : LE ROBERT CORRECTEUR.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 26/09/2017 10:00

Je note car j'aime bien lire une BD de temps en temps et je n'ai pas encore lu de BD steampunk. Merci pour ce partage qui donne envie de la découvrir

Caroline 25/09/2017 18:47

La couverture est sublime ! Le résumé et ta chronique donne envie, pourquoi pas :)

sandrine isac 25/09/2017 22:29

Si ça te tente n'hésite pas ! Il y a en plus des illustrations supplémentaires à la fin de la BD qui sont sublimes ;) Et puis ça casse le rythme des gros romans. Ça permet de faire une pause sans s’arrêter de lire ;)