Les Foulards Rouges - Saison 1 - Bagne de Cécile Duquenne

Publié le par sandrine isac

En ce moment je lis beaucoup pour le comité de lecture jeunesse de Cultura du coup je délaisse ma PAL perso. Cependant, j’ai tout de même lu Les Foulards Rouges de Cécile Duquenne et je me fais une joie de vous le chroniquer aujourd’hui.

 

Auteure : Cécile Duquenne

Edition Bragelonne - Collection Snark

Genre : Steampunk/SF/Fantastique

420 pages

Format papier - format numérique

Saison 1 épisode 1 (gratuit)

 

 

 

Depuis longtemps dans ma PAL numérique le début de l’aventure de Lady Bang et Renaud m’a tellement plu que j’ai préféré patienter d'avoir la version papier en main pour continuer ma lecture.

 

 

 

 

Notez que la "mise en scène des photos" n'est pas anodine ;)

Une première Saison qui m’a fait veiller tard le soir tant j’avais du mal à l'abandonner. J'éprouvais le besoin de découvrir la suite et en même temps je n'avais pas envie de voir l'aventure se terminer.

C’est exactement ce que j’aime ressentir quand je lis. Hâte de me coucher le soir (en ce moment, plus le temps de regarder la télé. Ce n’est pas grave GOT ne revient qu’en juillet J) pour retrouver les personnages et l'univers auxquels je me suis attachée.

Heureusement, j’ai la Saison 2 - TERRE - et donc la satisfaction de savoir que l’aventure continue et que je retrouverai bientôt Lady Bang alias Lara Carax et Renaud Kim-Jun. J’ajouterais Claudia (la blonde : il y en a deux) à laquelle je me suis pas mal attachée aussi.

Pour en revenir à l’histoire, ce n’était pas gagné au début car en découvrant que cela se déroulait sur une autre planète je me suis dis « oups de la SF » et je ne lis pas de SF habituellement. Mais je suis allée au-delà en tentant la lecture des premiers chapitres figurant dans Les essentiels du Steampunk dont je vous avez déjà parlé et j’ai bien fait!

Ainsi, nous faisons connaissance avec Lara Carax surnommée Lady Bang à la réputation de Foulard rouge sans pitié. Bon, à sa décharge elle n’a pas le choix. Sur cette planète prison c’est tuer ou être tuer et lorsqu’on est une femme c’est pire puisqu'ici les hommes et les femmes ne sont pas séparés.

Lady Bang à la "chance" d’être un Foulard Rouge. La couleur du Foulard indique qu’elle fait partie de ceux qui font régner la loi, celle du Capitan, qui contrôle et dirige la plus grande partie de la planète. Il y a différentes couleurs de Foulards en fonction du statut de chacun. Claudia par exemple, pétillante jeune femme blonde, est un Foulard Rose. Ce qui signifie qu’elle fait partie des prostituées protégées par le Capitan et c’est pour éviter ce triste sort et lui donner un semblant de sécurité que le Capitan à donner un Foulard rouge à Lara.

Et puis il y a Renaud, dont on ne sait pas grand-chose au début. Pourtant, je me suis attachée à ce personnage dès son entrée en scène. J'ai été séduite aussi ;)  Mais je n’en dirai pas plus. Sachez juste qu’entre lui et Lara une collaboration compliquée va se mettre en place pour s’évader de la planète prison avec le Capitan, qu’elle méprise, et d’autres comparses mis dans la confidence.

Un roman où se mêlent aventure et action, un peu à la façon western sur Bagne. Il y a de la romance abordée avec finesse et une touche d’érotisme très bien dosée. Et bien sûr une intrigue autour des personnages à la personnalité complexe que l’on découvre peu à peu et auxquels on s’attache facilement.

Il y a beaucoup d'aspect du roman que j'aurai eu envie de partager encore mais j'ai eu peur de spoiler du coup si vous souhaitez discuter de certains points en commentaires ce sera avec plaisir :) Cet univers est tellement riche qu'il y aurait plein de choses à en dire.

Dans le prochain roman j'en découvrirait davantage sur ce qui se passe sur TERRE et le gouvernement mis en place qui est visiblement à l'origine de bien des maux. 

Ah j'oubliais. C'est un roman construit sous forme d'épisodes. Il y en a sept. Ce qui signifie que c'est davantage une Saison qu'un Tome. C'est le deuxième auteur que je lis sous ce format et j'aime bien. Les épisodes sont disponibles plus rapidement qu'un roman entier mais uniquement en numérique. En parlant d'épisodes, j'ai eu un plaisir particulier à lire les deux derniers mais là encore je ne peux pas en dire plus... si ce n'est que l'auteure nous réserve des surprises jusqu'au bout. Quant à la fin. Et bien je dirais avec soulagement "heureusement que j'ai la suite !"

Et bien entendu, j'attends avec impatience la sortie de la Saison 3 :) 

J'ajouterai pour la forme que j'ai apprécié la plume de Cécile Duquenne mais je pense que ma chronique parle d'elle-même.  Je souligne aussi la simplicité et la gentillesse de l'auteure qui n'hésite pas à échanger sur les réseaux sociaux :) 

Je vous souhaite un bon week-end et de bonnes lectures !

Crédit photos personnelles protégées par horodatage - Correction article LE ROBERT CORRECTEUR

 

Commenter cet article

Rebecca G. 09/05/2017 10:37

J'ai bien envie de lire cette série... J'ai découvert Cécile Duquenne avec son court roman intitulé "La Tour" que j'ai beaucoup aimé et dont il faut que je fasse la chronique, d'ailleurs!! :)

sandrine isac 13/06/2017 10:37

Ah, et bien moi je compte lire la série Les nécrophiles anonymes que j'ai dans ma PAL numérique. Je lirai ton article avec attention. Je pense que je le lirai aussi ;)

manou 07/05/2017 08:03

C'est un livre que j'ai lu aussi avec beaucoup de plaisir et que j'ai chroniqué d'ailleurs. Mais il se trouve que je n'ai pas encore lu la suite :) A faire donc puisque tu me le remets en mémoire grâce à ta chronique d'aujourd'hui

sandrine isac 07/05/2017 10:04

Oui, je me souviens de cet article. C'était avant que je l'ai dans ma PAL et il m'avait donné un peu plus envie de découvrir le roman.

Angelilie 07/05/2017 00:47

Bonjour j'apprécie beaucoup votre blog. je vous ai apporté un vote. n'hésitez pas à venir visiter mon blog "voyage onirique" en lien ici : http://lanuitdesblogs.fr/blog/voyage-onirique.html . Bonne chance
au plaisir

sandrine isac 07/05/2017 10:07

Merci beaucoup pour le compliment et pour le vote. Je visite de temps en temps vos blog. Il me semble que vous en avez aussi un de marilyn que je trouve très beaux eux aussi ;)